Dépôts

De ArchwikiFR

Un dépôt de logiciels est un endroit d'où les paquets (logiciels) peuvent être téléchargés et installés.
Les mainteneurs d'Arch Linux (développeurs et utilisateurs de confiance maintiennent un certain nombre de dépôts officiels contenant des paquets pour les logiciels essentiels ou populaires ; ceux ci sont accessibles via de nombreux miroirs depuis pacman.

Sommaire

Historique

La plupart des divisions de dépôts sont liées à des raisons historiques. À l'origine, Arch Linux était utilisée par peu d'utilisateurs, il n'y avait qu'un dépôt appelé [official] ([core] à présent). À cette époque, [official] contenait les applications préférées de Judd Vinet. Il n'était alors conçu que pour contenir un seul programme de chaque type: un environnement de bureau, un navigateur web, etc.

À cette époque, certains utilisateurs n'aimaient pas la sélection d'applications de Judd, et puisque ABS est si facile à utiliser, ils créèrent leurs propres paquets. Ces paquets allèrent dans un dépôt nommé [unofficial], et furent maintenus par d'autres développeurs que Judd. Puis finalement, comme les deux dépôts étaient aussi bien maintenus par les développeurs, les noms [official] et [unofficial] cessèrent de correspondre à leurs statuts. Ils furent donc renommés en [current] et [extra] aux alentours de la version 0.5 d'Arch Linux.

Peu après la sortie de la version 2007.8.1, [current] fut renommé [core] afin d'éviter les confusions sur le contenu du dépôt. Les deux dépôts sont à présent plus ou moins égaux aux yeux des développeurs et de la communauté, mais [core] a quelques différences. La distinction principale est que les paquets utilisés pour les CDs d'installation et par les instantanés proviennent uniquement de [core]. Ce dépôt offre un système GNU/Linux complet, bien que cela puisse ne pas être le système GNU/Linux que vous désirez.

Aux alentours de 0.5 et 0.6, il apparut que les développeurs ne voulaient plus maintenir un certain nombre de paquets. Un des développeurs (Xentac) créa les Trusted User Repositories : les dépôts des utilisateurs de confiance, qui y mettaient les paquets qu'ils voulaient bien maintenir. Il y avait également un dépôt [staging] où pouvaient être promus les paquets vers les dépôts officiels par un des développeurs d'Arch Linux. Mais outre cela, les développeurs et les utilisateurs de confiance étaient plus ou moins distincts.

Cela fonctionna durant un temps, jusqu'au moment où les utilisateurs de confiance se lassèrent de leurs paquets, et que de simples utilisateurs manifestèrent le souhait de partager leurs propres paquets. Ceci mena au développement d'AUR. Les TUs (Trusted Users, utilisateurs de confiance) furent rassemblés en un groupe plus resserré, et maintiennent désormais le dépôt [community]. Les utilisateurs de confiance restent un groupe distinct des développeurs d'Arch Linux, et il n'y a pas beaucoup de communication entre eux. Toutefois, les paquets les plus populaires vont encore de [community] vers [extra] de temps à autre. AUR permet à de simples utilisateurs d'envoyer des PKGBUILDs pour les partager avec d'autres s'ils le veulent. Ces paquets ne sont pas officiellement supportés, et AUR est parfois cité comme le dépôt [unsupported]. Puisqu'il n'y a pas de paquets binaires, [unsupported] n'est pas vraiment un dépôt. Les TU peuvent déplacer les paquets depuis [unsupported] vers [community] s'ils le désirent, que ce soit parce que le paquet est populaire ou parce qu'ils sont intéressés pour le maintenir.

Dépôts officiels

Ces dépôts sont tous repris par les miroirs, la syntaxe pour les rajouter dans le /etc/pacman.conf est:

[nom_depot]
Include = /etc/pacman.d/mirrorlist

Dépôts stables

  • [core]: Il contient le minimum vital pour un système fonctionnel.
  • [extra]: Tous les paquets maintenus par les développeurs d'Arch et ne correspondant pas aux critères de [core].
  • [community]: Ce dépôt est maintenu par des utilisateurs de confiance (TU), il comprend les paquets d'AUR ayant le plus de votes.
  • [multilib]: Ce dépôt ne concerne que l'architecture x86_64, il regroupe les paquets en 32 bits nécessaires à certains programmes non disponibles en 64 bits.

Dépôts pour tests

Ces dépôts regroupent des paquets pouvant poser d'éventuels problèmes à l'installation et demandant à être testés et validés avant. Tous les paquets ne passent pas forcément par ces dépôts, seuls les plus critiques tels que linux, xorg-server et quelques autres peuvent s'y trouver.

  • [testing]: Il regroupe les paquets susceptibles d'aller sur [core] ou [extra].
  • [gnome-unstable]: Permet de tester en avance la prochaine version de gnome.
  • [kde-unstable]: Permet de tester en avance la prochaine version de kde.
  • [multilib-testing]: Les paquets à destination de [multilib].
  • [community-testing]: Tous les paquets susceptibles de se trouver dans [community].
Attention: Les paquets de ces dépôts peuvent casser certains éléments du système, il est plus que conseillé de suivre la liste de diffusion arch-dev-public si vous l'activez.

Dépôts pour paquets en construction

Les dépôts suivants regroupent les paquets sujets à reconstruction. Si la mise à jour d'un paquet critique du genre de libjpeg est incompatible avec la version précédente, il est nécessaire de recompiler tous les paquets en dépendant, cela se fait dans les dépôts suivants.

  • [staging]: Paquets à destination de [core], [extra] ou [multilib].
  • [community-staging]: Pour [community].
Attention: Ces dépôts ne servent en théorie que pour des environnements de construction de paquets (cf. makepkgchroot).

AUR

AUR est un dépôt spécial dans le sens où ce n'est pas un dépôt de paquets binaires mais un emplacement où les utilisateurs déposent leurs PKGBUILD. AUR est officiel mais son contenu n'est pas supporté, l'utilisateur devant faire attention lors de son utilisation. (cf. AUR)

Dépôts non officiels

Pour une liste non exhaustive: Dépôt d'utilisateurs (wiki en).

Archlinux.fr vous propose son propre dépôt qui contient des paquets souvent utilisés par ses membres, pour la plupart issus d'AUR : [archlinuxfr]

Outils personnels
Autres langues