Dvorak

De ArchwikiFR


Sommaire

Le clavier Dvorak

Le Dvorak est une disposition des touches du clavier à l’instar de l’AZERTY. Cette disposition est conçue spécialement pour le confort de l'utilisateur, en disposant les touches de façon optimale par rapport à la langue.
Le Dvorak est une disposition dite ergonomique et elle est utilisable sur n’importe quel clavier classique (QWERTY/AZERTY/QWERTZ/…).

Tout au long de cette rubrique, je vais me focaliser sur la disposition francophone : le Dvorak BÉPO.

Principe du BÉPO

  • C’est une disposition qui est le fruit d’analyses statistiques de fréquences de lettres contenu dans des textes dans la langue de Molière en y associant l’accessibilité des différentes touches du clavier. C’est pourquoi on parle de disposition ergonomique ;
  • les symboles les plus utilisés sont situés au centre du clavier — la « home row » —, les voyelles sont situées sur la partie gauche du clavier, les consomnes sur la partie droite (pour les plus utilisées) et sur la partie gauche ;
  • le BÉPO permet de taper plus de symboles et est « international » : tous les caractères accentués (minuscules et majuscules), les diacritiques (œ æ ß …), les symboles de typographie francophone, etc. Il permet aussi de s’exprimer dans plusieurs langues((tous les langues basées sur l’alphabet latin comme l’allemand, l’espagnol, le breton, l’esperanto, etc. et même le grec)).
  • le BÉPO est conçu pour alterner de manière homogène la frappe de la main gauche et de la main droite afin de répartir la charge de « travail ». Les doigts et les mains parcourent moins de distance au final (les mains sont plus statiques) que sur une disposition classique ;
  • de part sa conception, le BÉPO prévient des éventuels douleurs dans les bras ou poignets tels les troubles musculosquelettiques ;
  • le BÉPO est utilisable sur n’importe quel clavier classique et incite au bon usage d’un clavier : la frappe à 10 doigts en aveugle (dactylographie).

Installation du BÉPO

La disposition bépo se trouve déjà dans Xorg et à l’heure actuelle, elle est en version 1.0rc2

Installation sous Xorg

Il suffit de taper cette commande pour se retrouver en bépo :

setxkbmap fr bepo

Vous pouvez inclure cette commande dans votre ~/.xinitrc ou ~/.xsession

Sinon de manière globale, configurer Xorg comme suit : veuiller éditer le fichier /etc/X11/xorg.conf, repérer la section InputDevice avec Driver "keyboard", mettez XkbLayout "fr" et XkbVariant "bepo" (avec Xorg 1.8, mettre ces informations dans un /etc/X11/xorg.conf.d/20-keymap.conf:

Section "InputDevice"
        ...
        Option      "CoreKeyboard"
        Option      "XkbRules" "xorg"
        ...
        Option      "XkbLayout" "fr"
        Option      "XkbVariant" "bepo"
EndSection

Installation sous la console

Pour disposer du bépo sous la console, il faut installer le paquet bepo-keymaps depuis le Dépôt archlinuxfr. On peut ensuite tester ponctuellement le bépo sous la console de cette manière :

 loadkeys fr-dvorak-bepo


Pour avoir le bépo de manière permanente, mettre la valeur fr-dvorak-bepo dans la variable KEYMAP de /etc/rc.conf

Références :

De la bonne utilisation du BÉPO

-> image

Pour commencer l’apprentissage du BÉPO, il est conseillé d’avoir à côté de soi la carte de cette disposition (l’imprimer ou l’afficher sur l’écran). Ensuite il faut positionner vos 8 doigts sur les touches principales (homerow) : les index sur les touches F et J (celles muni d’un ergo) et le reste des doigts sur les touches adjacentes. Puis, taper au clavier tout en se référant à la carte.
En une petite heure à peine on connaît la disposition simplifiée par cœur, en revanche il faudra quelques semaines pour se sentir à l’aise avec et après c’est du pur bonheur. Après tout, lorsque l'on apprend la dactylographie, on met des caches sur les claviers. Là, même plus besoin, les touches sont dans le désordre.

Rien ne vous empêche de « relabéliser » votre clavier, c’est certes plus commode à court terme mais la méthode précédente est la plus conseillée pour le moyen et long terme. De plus, la frappe en aveugle permet d’utiliser n’importe quelle disposition physique du clavier du moment que vous utilisez la disposition BÉPO en soft. Encore un argument non négligeable de la frappe en aveugle : on fatigue moins les yeux et la nuque car de cette manière on fait moins de mouvements (on regarde uniquement l’écran).

Même si l'on ne tape pas dix fois plus vite avec ce clavier, on peut noter une légère accélération au bout d’un moment, mais surtout un véritable confort pendant la frappe.

Des tonnes et des tonnes d’informations sont disponibles sur ce site :

Pourquoi passer au dvorak ?

Les claviers avec une disposition AZERTY sont tout sauf ergonomiques ; cette disposition a été pensée intentionnellement pour ralentir la frappe (!). Elle nous vient tout droit des vieilles machines à écrire et elle a été conçue pour pallier les problèmes mécaniques qu’impliquait une disposition plus ergonomique (même la disposition dans l’ordre alphabétique est plus ergonomique que l’AZERTY !). En effet, il fallait éviter le plus possibles que 2 lettres consécutives dans un mot (digramme) correspondent à 2 touches côte à côte.

On se trimballe alors avec une disposition qui date de 1868 ! Car depuis, cette disposition a très peu évolué, de plus les claviers actuels héritent aussi des touches en décalé qui est un ordonnancement considéré comme anti ergonomique.

Utiliser ce genre de disposition — l’AZERTY — est une aberration de nos jours, puisqu’il n’existe plus de contraintes mécaniques de ce genre avec le claviers informatiques. De plus, l’utilisation d’une telle disposition peut provoquer des douleurs chroniques aux poignets (troubles musculosquelettiques entrainant des tendinites ou le syndrome du canal carpien, des trucs qui font peur quoi FΣΔ®).

La disposition dvorak est la disposition ergonomique par excellence. En effet, elle a été conçue en effectuant des statistiques sur les fréquences de lettres contenus dans des corpus de textes pondérées avec l’accessibilité des touches du clavier par les doigts. La première disposition dvorak((le DSK, le Dvorak Simplified Keyboard)) a été optimisée pour frapper du texte dans la langue de Shakespeare.

La frappe avec un clavier dvorak permet d’être plus à l’aise, d’éviter des éventuelles douleurs, d’accélérer la frappe, de moins se fatiguer car les doigts parcours moins de distance qu’avec un clavier AZERTY et en plus de cela, elle est plus facile à appréhender.

Aujourd’hui, il existe des dispositions dvorak adaptée à chaque langue.

Le BÉPO kézako ?

Le BÉPO applique la méthode dvorak mais sur des corpus de texte de la littérature française, ainsi que des courriels, Wikipedia et autres corpus de texte en langue française non SMS. Le BÉPO est issu du projet bepo.fr.

Cette disposition a, de plus, été conçue avec le soucis du respect de la langue française : les guillemets français sont faciles d’accès («»), l’espace insécable via shift+espace((l’espace insécable est un caractère invisible que l’on met devant « : ! ? » pour éviter que ces symboles se retrouvent en début de ligne)), les ligatures faciles d’accés (« œ æ »), les majuscules des accents faciles d’accès (shift+lettre accentuée), etc… De plus, ce clavier ravira également les programmeurs car les symboles (), [] et {} sont plus facile d’accès et se trouvent sur des touches adjacentes.

Le BÉPO est aussi conçu pour les polyglottes, car c’est aussi un clavier international. On peut s’exprimer dans de nombreuses langues utilisant l’alphabet latin de base et même en grec avec les diacritiques (c’est-à-dire les accents sur les lettres) et les ligatures (æ œ).

Enfin, le nom de BÉPO vient tout simplement du fait que le clavier alphabétique commence par ces 4 lettres.

Où se procurer un tel clavier ?

Bon, je vous vois venir… Mais où obtenir un tel clavier ? Réponse nul part (ou presque). On peut très bien taper du BÉPO avec un clavier azerty, qwerty, etc. Mais pour cela, il faudra s’habituer à ne pas regarder le clavier et à adopter la frappe à dix doigts — d’ailleurs c’est la méthode préconisée.

Pour ceux qui veulent aller plus loin, il existe des claviers plus adaptés à la frappe : TypeMatrix ou le Kinesis Contoured (pour ne citer qu’eux) qui ont la particularité d’avoir des touches disposées en colonnes. En ce qui concerne le kinesis, le clavier est « cassé » en 2 et les touches suivent une forme incurvée, c’est le clavier ergonomique par excellence. Petite dédicace tout de même pour le TypeMatrix, car celui-ci est d’une part bien moins cher que le kinesis et d’autre part, il est proposé avec des skins qui permettent d’avoir une carte différente pour un même clavier et offre une protection au clavier : il existera même une skin BÉPO.

L'apprentissage

Logiciels

Il existe plusieurs applications permettant de réaliser des exercices d'entraînement et de mesurer sa progression. Vous pouvez aussi vous entraîner sur un site web qui propose de nombreux articles de Wikipedia : http://www.lecturel.com/clavier/mots-par-minute.php .

Klavaro

Pour une interface en GTK, essayez l'excellent klavaro:

pacman -S klavaro

Copiez le fichier fr-dvorak-bepo.kbd contenu dans l’archive que vous avez téléchargé pour installer le BÉPO dans le répertoire ~/.klavaro Lancez le programme puis à côté de l’encart « Clavier » cliquez sur « Définir » puis choisissez « fr-dvorak-bepo » dans « Claviers personnalisés » et cliquez sur « Sélectionner »

Plus d’infos sur Klavaro

Ktouch

Une très bonne application existe en QT (idéale si vous êtes sous KDE): ktouch. Pour l'installer, faites tout simplement:

pacman -S kdeedu-ktouch

Ktouch ne propose que dvorak, il vous faudra donc récupèrer la disposition bépo: fr-dvorak-bepo.keyboard.xml à copier dans votre ~/.kde4/share/apps/ktouch/

Plus d’infos sur Ktouch

Prise en main du clavier bépo

Au commencement, voici comment placer vos doigts : positionnez-les sur les 8 touches la ligne centrale de la partie alphabétique du clavier de telle sorte que vos index de la main gauche et de la main droite soient placés respectivement sur les lettres F et J (touches munies d'un ergot). Voici les différentes lettres atteignables par chaque doigt (conseillé):

main Gauche touches Dvorak touches Azerty
auriculaire A B Ê À Q A < W
annulaire U É Y S Z X
majeur I P X D E Y
index E O . È , K F R V T G B
main Droite touches Dvorak touches Azerty
auriculaire N J F Z M W Ç M P ! ^ ù $ *
annulaire R L H L O :
majeur S D G K I ;
index T V Q C ^ ' J U ? H Y N

Voilà, vous pouvez maintenant vous entraîner.

En plus de tout ça, je vous recommande chaudement d'avoir à côté de vous la carte du clavier dvorak (en petite fenêtre sur l'écran, ou mieux, imprimée) et puis de commencer à taper du texte tiré d'une quelconque source.

L'apprentissage d'un clavier demande un peu de temps, mais c'est un investissement non négligeable qui vous en fera gagner beaucoup par la suite, même si vous n'êtes pas secrétaire. Le clavier Dvorak a en plus l'avantage de s'apprendre plus facilement et d'être beaucoup plus reposant.

Plus d’infos sur l’apprentissage

Dvorak-fr selon Josselin Mouette

Cette disposition dvorak s’appuie sur le dvorak de Francis Leboutte. Elle a été moins étudiée que le BÉPO et en plus de ça elle n’est pas libre (gni ?). Je vous déconseille donc l’utilisation de cette disposition et préférez le BÉPO.

Clavier-dvorak-fr.png

Plus d'informations et source de l'image ici : Clavier_dvorak
Détail et légende du clavier : Image:Clavier-drovak-fr.png

Voyons maintenant comment configurer son système pour utiliser un clavier dvorak.

Ce howto couvre aussi bien la configuration sous X que la configuration en mode console.

Installation

Sous Gnome

Allez dans Système => Préférences => clavier Cliquez sur l'onglet Agencements, puis sur Ajouter. Là, vous trouverez dans « France » le clavier « Dvorak ». Vous pouvez éventuellement décocher la commande « Groupe séparé pour chaque fenêtre » pour que le changement soit général. Par défaut, on peut passer d'un clavier à l'autre en cliquant simultanément sur Alt et Alt-Gr. Ce comportement peut être modifié dans l'onglet « Options de l'agencement » à la section « Combinaisons pour changer de groupe ».

Voilà, l'installation du mappage sous Gnome est maintenant fini. Il existe aussi un applet pour gnome pour changer la disposition du clavier.

Sous KDE

Ouvrez le « Centre de configuration » de KDE. Allez dans la section « Régionalisation et accessibilité » puis dans « Disposition du clavier ». Cocher alors « Activer les dispositions de clavier ». Choisissez France (pour modèle de clavier, ce sera généralement 105 touches). Faîtes « Ajouter » et dans « Variante », choisissez dvorak. Faîtes « appliquer » et fermez la fenêtre. Un icone apparaît dans la barre et vous permet de passer d'un clavier à l'autre.

Voilà l'installation du mappage sous KDE est finie

Pour les autres (sous X)

Soit vous avez lancé kdeinit ou gnome-settings-daemon au démarrage de votre gestionnaire de fenêtres, auquel cas vous devez vous reporter à la méthode du gestionnaire concerné, soit vous devez procéder « manuellement ».

Dans ce cas, la commande est la suivante :

setxkbmap -model pc105 -layout fr -variant dvorak

et pour revenir en français normal

setxkbmap -model pc105 -layout fr -variant latin9

(vous pouvez mettre pour model, layout et variant les mêmes informations que dans la section clavier de votre fichier de configuration de Xorg.


De façon globale (sous X)

Il est aussi possible (et plus simple) de passer directement par le fichier de configuration de xorg. Dans ce cas, ajoutez ou modifiez dans la section keyboard le fichier de configuration /etc/X11/xorg.conf :

Option      "XkbVariant" "dvorak"

Le changement est alors global pour tout X (y compris gdm, et kdm, attention aux mots de passe !).

Si vous n'utiliser ni Gnome ni KDE, vous pouvez préciser dans ce même fichier de configuration comment passer d'une disposition de clavier à une autre (par exemple, passage du clavier dvorak au clavier azerty), de cette manière :

Option "XkbLayout" "fr,fr"
Option "XkbVariant" "dvorak,"

Avec cette configuration, vous êtes en clavier dvorak-fr par défaut et pour changer en clavier azerty, il suffit d'effectuer la combinaison Shift-Alt.

Il est possible de changer la combinaison de changement par défaut en appuyant simultanément sur les touches Alt et AltGr en rajoutant cette option :

Option "XkbOptions" "grp:alts_toggle"

D'autres combinaison de touches sont possible, pour ce faire remplacer les "xxx" de Option "XkbOptions" "grp:xxx", par l'une des options suivantes :

  • shift_caps_toggle : les touches Shift + CapsLock simultanément,
  • shifts_toggle : les 2 touches Shift simultanément,
  • ctrls_toggle : les 2 touches Controles simultanément.
  • ctrl_shift_toggle : les touches Controles + Shift simultanément.
  • etc.

Pour d'autres combinaison de touches, veuillez consulter le fichier /usr/share/X11/xkb/rules/xorg.lst à la section "! option grp"

Enfin, il existe une autre option sympatique pour que l'utilisateur puisse savoir dans quelle disposition de clavier il se trouve avec l'option "grp_led". Il s'agit de signaler à l'utilisateur qu'il se trouve dans une autre disposition à l'aide des différentes LEDs (Verrouillage numérique, Caps Lock et Scroll Lock) se trouvant sur le clavier (si celui-ci en dispose bien entendu ;-)). Je ne saurais trop vous conseiller d'utiliser le témoin du "Scroll Lock" qui est beaucoup moins utilisé que les autres LEDs. Voici comment procéder au niveau de la configuration, exemple avec un changement via les 2 touches Ctrls et témoin du Scroll Lock:

Option  "XkbOptions" "grp:ctrls_toggle,grp_led:scroll"

Les autres options de grp_led sont :
"num" et "caps" qui représentent respectivement le VerrNum et le CapsLock.

En mode console

Pour être configuré en dvorak-fr sous la console, il faut récupérer le fichier suivant : dvorak-fr.map.gz. Placez ensuite ce fichier soit dans votre /home soit au niveau du système, à savoir dans le répertoire /usr/share/kbd/keymaps/i386/dvorak/.

Et maintenant, voici comment faire pour qu'à chaque redémarrage la map dvorak se charge : éditer le fichier /etc/rc.conf, repérer la ligne avec la variable KEYMAP et modifier la valeur courante par le chemin complet vers le fichier map dvorak-fr si vous ne l'avez pas placé au niveau système, exemple :

 KEYMAP="/home/user/dvorak-fr.map.gz"

Sinon entrez tout simplement :

 KEYMAP="dvorak-fr"

Pour tout de suite profiter de la disposition dvorak, se placer dans le bon répertoire si vous n'avez pas placé le fichier de map au niveau système et faire :

 $ loadkeys dvorak-fr
Outils personnels