GRUB Legacy

De ArchwikiFR
(Différences entre les versions)
(Entrée complète : à déplacer dans la rubirque chainage)
(Chaînage : Fin du déplacement du chainage grub-> grub2)
Ligne 173 : Ligne 173 :
  
 
  #Autre distribution
 
  #Autre distribution
  grub-install /dev/sda6 # ou en utilisant le shell de grub
+
  "grub-install /dev/sda6 # ou en utilisant le shell de grub
  
 
{{tip|Si vous vous dites que vous avez oublié de faire ça avant et que vous pensez ne plus avoir accès à votre autre distribution... Pas de panique: pensez [[chroot|chroot]] (n'oubliez pas de copiez le /etc/mtab dans votre chroot ! ) ou plus simplement: appliquez la méthode décrite précédemment avec une entrée complète avant de poursuivre (il n'y a aucun problème à avoir des amorces sur différentes partitions... tant qu'elles sont à jour)... ;-) }}
 
{{tip|Si vous vous dites que vous avez oublié de faire ça avant et que vous pensez ne plus avoir accès à votre autre distribution... Pas de panique: pensez [[chroot|chroot]] (n'oubliez pas de copiez le /etc/mtab dans votre chroot ! ) ou plus simplement: appliquez la méthode décrite précédemment avec une entrée complète avant de poursuivre (il n'y a aucun problème à avoir des amorces sur différentes partitions... tant qu'elles sont à jour)... ;-) }}
Ligne 194 : Ligne 194 :
  
 
{{tip|On peut éventuellement réaliser le même type d'opération, entrée complète ou chaînage, depuis l'autre distribution (double chaînage).}}
 
{{tip|On peut éventuellement réaliser le même type d'opération, entrée complète ou chaînage, depuis l'autre distribution (double chaînage).}}
 +
 +
=====chainage vers Grub2 (par exemple avec ubuntu)=====
 +
Comme grub2 n'aime pas trop être installé dans le VBR d'une partition, autant chainloader directement sur le core.img. Attention, il faut que le fs soit supporté par grub.
 +
La syntaxe devient:
 +
 +
title Autre Linux utilisant Grub2
 +
root (hd0,6)
 +
kernel /boot/grub/core.img
  
 
== Sécurité ==
 
== Sécurité ==

Version du 28 avril 2012 à 16:26


GRUB est un chargeur d'amorçage (bootloader) multiboot. Bien qu'il ne soit plus développé (mais la correction de bugs existe toujours), il est actuellement le bootloader par défaut.

Important: Grub ne prend pas en charge les tables de partition GPT, le système de fichier btrfs ou encore le micrologiciel UEFI. Il vous faudra vous tourner vers GRUB2, Burg ou Syslinux.

Sommaire

Installation

grub est en théorie installé par défaut, mais au cas où:

pacman -S grub

Configuration

Le fichier de configuration est /boot/grub/menu.lst, exemple (en supprimant quelques commentaires):

Fichier: /boot/grub/menu.lst
# general configuration:
timeout   5
default   0
color light-blue/black light-cyan/blue

# (0) Arch Linux
title  Arch Linux  [/boot/vmlinuz-linux]
root   (hd0,0)
kernel /vmlinuz-linux root=/dev/sda3 ro
initrd /initramfs-linux.img

# (1) Windows
#title Windows
#rootnoverify (hd0,0)
#makeactive
#chainloader +1

Si vous utilisez d'autres images (fallback, linux-lts ou noyaux compilés par vos soins), il vous faut rajouter les entrées adéquates dans votre menu.lst afin de pouvoir les sélectionner au démarrage. Par exemple, pour rajouter l'image fallback:

# (1) Arch Linux
title  Arch Linux Fallback
root   (hd0,0)
kernel /vmlinuz-linux root=/dev/sda3 ro
initrd /initramfs-linux-fallback.img
Attention: Vérifiez les noms pour le kernel et l'initrd présents dans /boot, ainsi, si vous utilisez le linux-lts, il s'agira de vmlinuz-linux-lts et initramfs-linux-lts.img.
Astuce: Il peut être préférable de désigner la partition abritant la racine d'Arch, /dev/sda3 dans l'exemple, par son UUID au moyen de blkid, ce qui peut donner au final:
kernel /vmlinuz-linux root=/dev/disk/by-uuid/8887210b-72d3-4899-99f7-3f39ea0a0eeb ro
Astuce: Si vous venez juste d'installer votre nouvelle Arch à partir d'un iso 2010.05-core, la première mise à jour de votre système vous a fait passer du kernel26 à sa version 3, linux (pour le cas où vous avez raté le message de pacman ou que vous n'avez pas consulté son log: Noyau 3.0 disponible dans core ). En conséquence, il est préférable (après s'être assuré qu'un redémarrage sur ce noyau est satisfaisant) de faire un peu de nettoyage en supprimant les liens symboliques avec les anciennes dénominations:
rm /boot/{vmlinuz26,kernel26.img,kernel26-fallback.img}

et de mettre à jour votre menu.lst avec les nouveaux noms: vmlinuz-linux, initramfs-linux.img, initramfs-linux-fallback.img.

Options

  • timeout: le temps en secondes avant de lancer le système par défaut ;
  • default: l'entrée à lancer par défaut au bout de timeout secondes ;
    default saved retient la dernière entrée de démarrage sélectionnée et la fait devenir la nouvelle entrée par défaut. Placez savedefault à la fin de chaque section de démarrage pour que cette fonctionnalité prenne effet.
  • (hdn,m): est la partition m sur le disque n, les nombres commencent à partir de 0 ;
  • timeout m: m secondes d'attente avant la sélection automatique de l’entrée par défaut ;
  • password -md5 str: mot de passe chiffré ;
  • title str: Titre d'une entrée ;

Directive root

GRUB doit connaître la partition où il trouvera les fichiers dont il a besoin, cette partition est indiquée à l'aide de la directive root:

root   (hd0,0)
Attention: Ne pas confondre cette directive avec le root de la ligne du kernel qui indique où se situe la racine du système.

Afin de connaître celle de votre système, vous pouvez lancer le shell grub et utiliser la commande find:

# grub
grub> find /grub/stage1
 (hd0,0)

L'argument à passer à find dépend de votre partitionnement. Ainsi, si vous n'avez pas de partition dédiée à /boot, cela donne:

grub> find /boot/grub/stage1
Attention: En outre, pour ce dernier cas, sans partition dédiée à /boot, il vous faut modifier les chemins pour kernel et initrd en conséquence. Par exemple, vous n'avez qu'une partition pour la racine (/) sur sda1:
root   (hd0,0)
kernel /boot/vmlinuz-linux root=/dev/sda1 ro
initrd /boot/initramfs-linux.img

Installation du chargeur

Les fichiers de GRUB sont copiés à l'installation du système, si vous ne l'avez pas installé à cette étape, copiez les manuellement:

cp -a /usr/lib/grub/i386-pc/* /boot/grub
Attention: N'oubliez pas de monter la partition /boot si vous ne le faites pas en automatique.
Astuce: Si vous devez installer Grub depuis un liveCD ou tout autre système -> Chroot.

Shell grub

A adapter selon l'emplacement des fichiers GRUB:

grub> root (hd0,0)

Pour installer sur le MBR:

grub> setup (hd0)

Installation sur la première partition:

grub> setup (hd0,0)

grub-install

Attention: Cette méthode a le défaut de ne pas toujours fonctionner. Il faut bien penser à mettre à jour /etc/mtab d'Arch en cas de chroot. Si, par exemple, vous montez Arch dans /mnt/:
#montage du système: /, /boot si séparé, etc.
...
#montage des dossiers spéciaux: /dev /sys /proc
...
#pour utiliser grub-install
grep -v rootfs /proc/mounts > /mnt/etc/mtab
#chroot 
chroot /mnt/

Installation sur le MBR:

grub-install /dev/sda

Sur la première partition:

grub-install /dev/sda1

Amorçage multiple

Afin de pouvoir lancer un autre système d'exploitation qu'Arch au démarrage (le MBR étant donc occupé par son grub), certaines opérations sont à réaliser. Le choix se fera alors au démarrage de la machine via le menu de grub.

Double amorçage (Dual boot) avec Windows

L'entrée est à décommenter dans le /boot/grub/menu.lst.

title Windows
rootnoverify (hd0,0)
makeactive # Cette ligne est à commenter pour Windows 7
chainloader +1

L'argument de rootnoverify doit correspondre à la partition qui comprend l'amorce de Windows, qui peut être trouvée avec (en root):

fdisk -l
Important: Si Windows est situé sur un disque dur différent, il est nécessaire de lui faire croire qu'il est quand même sur le premier disque à l'aide de la directive map...

Par exemple, si l'amorce est située sur un second disque dur (hd1):

title Windows
map (hd0) (hd1)
map (hd1) (hd0)
rootnoverify (hd1,0)
makeactive # Cette ligne est à commenter pour Windows 7
chainloader +1

Double Amorçage avec GNU/Linux

Entrée complète

Il peut être réalisé de la même façon que pour Arch avec une nouvelle entrée dans /boot/grub/menu.lst désignant partition de boot (sur la ligne root), partition racine (sur la ligne du kernel) et chemins vers le kernel et l'image RAM du système minimal. Par exemple:

title Autre Linux
root (hd0,6)
kernel /path/to/kernel root=/dev/sda7 ro
initrd /path/to/initrd

L'inconvénient de ces méthodes est de devoir mettre à jour le menu.lst si l'autre distribution emploie des noms différents sur ses mises à jour de kernel (ajoutant le numéro de version, par exemple parce qu'elle conserve différents noyaux).

Chaînage

En revanche, grâce au chaînage, les problèmes de maintenance ne se posent plus, l'inconvénient étant de passer par plusieurs menus au démarrage (en ce cas, pensez à réduire le timeout dans le menu.lst).

Pour se faire, il convient simplement d'installer le grub de la seconde distribution sur le secteur d'amorçage d'une autre partition (ou directement sur le MBR d'un autre disque, si, par exemple, le second système occupe un autre disque).

Astuce: Le secteur d'amorçage de la partition renfermant boot est un bon choix, qu'il s'agisse ou non d'une partition dédiée à /boot.

Mettons que la seconde distribution ait son /boot sur la partition n°6, on obtient:

#Autre distribution
"grub-install /dev/sda6 # ou en utilisant le shell de grub
Astuce: Si vous vous dites que vous avez oublié de faire ça avant et que vous pensez ne plus avoir accès à votre autre distribution... Pas de panique: pensez chroot (n'oubliez pas de copiez le /etc/mtab dans votre chroot ! ) ou plus simplement: appliquez la méthode décrite précédemment avec une entrée complète avant de poursuivre (il n'y a aucun problème à avoir des amorces sur différentes partitions... tant qu'elles sont à jour)... ;-)

Il ne reste alors qu'à rajouter l'entrée adéquate dans le menu.lst:

#menu.lst d'Arch
title Other Linux
root (hd0,5)
chainloader +1

Ou si l'autre distribution occupe un autre disque et que son grub est situé sur le mbr de ce second disque:

#Autre distribution
grub-install /dev/sdb # ou en utilisant le shell de grub
#menu.lst d'Arch
title Other Linux
root (hd1)
chainloader +1
Astuce: On peut éventuellement réaliser le même type d'opération, entrée complète ou chaînage, depuis l'autre distribution (double chaînage).
chainage vers Grub2 (par exemple avec ubuntu)

Comme grub2 n'aime pas trop être installé dans le VBR d'une partition, autant chainloader directement sur le core.img. Attention, il faut que le fs soit supporté par grub. La syntaxe devient:

title Autre Linux utilisant Grub2
root (hd0,6)
kernel /boot/grub/core.img

Sécurité

Il est possible de protéger Grub par mot de passe, empêchant ainsi tout contrôle interactif à ce niveau sans le mot de passe adéquat (particulièrement conseillé si vous partagez votre ordinateur, en complément de la sécurité que peut vous apporter certaines options du BIOS).

Protection de l'édition de Grub au démarrage

Pour choisir un mot de passe et l'encrypter:

# grub-md5-crypt
Password:
Retype password:
$1$pZvnc0$8YTOT0c83qhPGpc9Oq8cr/
Important: N'oubliez pas que grub ne connaît par défaut que la disposition QWERTY.

Puis ajoutez dans votre /boot/grub/menu.lst au niveau de la configuration générale:

# general configuration:
timeout   3
default   0
color white/black light-magenta/black
password --md5 $1$pZvnc0$8YTOT0c83qhPGpc9Oq8cr/

Ce faisant, vous devrez fournir le mot de passe pour débloquer les options d'édition au démarrage de grub.

Important: En aucun cas, votre menu.lst ne devrait abriter vos mots de passe en clair (ce fichier étant par défaut lisible par tous). Pour cette même raison, bien qu'il soit possible d'utiliser password avec un mot de passe en clair, ne le faites pas: encryptez.

Restreindre l'accès à certaines entrées

Il est également possible de ne faire démarrer un système d'exploitation que lorsqu'un mot de passe est fourni. Pour utiliser le mot de passe défini précédemment, il vous suffit de rajouter la directive lock pour les entrées concernées. Par exemple:

# (0) Arch Linux
title  Arch Linux
lock
root   (hd0,4)
kernel /vmlinuz-linux root=/dev/disk/by-uuid/8887210b-72d3-4899-99f7-3f39ea0a0eeb ro vga=0x0345 quiet
initrd /initramfs-linux.img

Cependant si vous souhaitez protéger le lancement de tout ou partie de vos systèmes disponibles, préférez l'emploi de différents mots de passe en remplaçant lock par une nouvelle entrée password pour chaque entrée. Ainsi, le mot de passe défini au niveau de la configuration générale donne l'accès à l'édition du menu au démarrage tandis que chaque système est protégé par son propre mot de passe:

# general configuration:
timeout   3
default   0
color white/black light-magenta/black
password --md5 $1$pZvnc0$8YTOT0c83qhPGpc9Oq8cr/
# (0) Arch Linux
title  Arch Linux
password --md5 $1$pZ3oc0$NVBFwpLwjMcIDw5eGsyX..
root   (hd0,4)
kernel /vmlinuz-linux root=/dev/disk/by-uuid/8887210b-72d3-4899-99f7-3f39ea0a0eeb ro vga=0x0345 quiet
initrd /initramfs-linux.img
Important: Si votre BIOS est protégé également par mot de passe avec désactivation des périphériques de démarrage (lecteur cd, usb) ne perdez pas votre mot de passe principal de grub sans quoi la récupération d'un système peut devenir particulièrement délicate.
Outils personnels
Autres langues