Configuration d'Arch Linux

De ArchwikiFR
Astuce : La page de manuel archlinux (7) couvre la configuration basique du système.

Ce qui suit est un aperçu de la configuration de la distribution :

  • Le nom d'hôte est configurable dans le fichier /etc/hostname.
  • Différentes locales sont activables dans le fichier /etc/locale.gen et générées par la commande locale-gen. La locale utilisée par le système est configurable dans le fichier /etc/locale.conf.
  • Les consoles virtuelles (TTY) sont configurables dans le fichier /etc/vconsole.conf, qui permet entre autres de choisir une police d'écriture ainsi qu'une configuration de clavier.
  • La date et l'heure sont configurables en créant le lien symbolique /etc/localtime vers le fichier correspondant à la zone géographique souhaitée, disponible dans le dossier /usr/share/zoneinfo/. Par exemple :
    ln -s /usr/share/zoneinfo/Europe/Paris /etc/localtime
    De plus, l'horloge matérielle (real-time) qui s'occupe de l'heure même quand l'ordinateur est éteint, peut être configurée soit en UTC soit en heure locale dans le fichier /etc/adjtime (par défaut sur UTC).
  • Les systèmes de fichiers et les points de montage sont configurés dans le fichier /etc/fstab, et la gestion des volumes chiffrés se fait dans le fichier /etc/crypttab
  • La configuration de l'initramfs, généré par la commande mkinitcpio, se fait dans le fichier /etc/mkinitcpio.conf.
  • Le gestionnaire de paquet, pacman, peut être configuré dans le fichier /etc/pacman.conf
  • La configuration du bootloader dépend de ce dernier : catégorie Bootloader.
  • La plupart des modules sont chargés à la demande. Les modules non détectés peuvent être spécifiés dans un fichier (ou plusieurs) contenu dans le dossier /etc/modules-load.d/ et les modules qui doivent être blacklistés, afin de ne pas être chargés automatiquement, dans le dossier /etc/modprobe.d.

Pages dans la catégorie « Configuration »

Cette catégorie comprend 7 pages, dont les 7 ci-dessous.