Depots

De ArchwikiFR
Révision datée du 18 mars 2011 à 21:31 par ArchFR maintenance (discussion | contributions) (Robot : Enlève modèles : I18n, Lang, Stub, Translateme)


En raison de nombreuses confusions sur les dépôts de paquets officiels, cet article a pour but d'expliquer leur fonctionnement :

Historique

La plupart des divergences de dépôts sont liées à des raisons historiques. Originellement, Arch Linux était utilisé par peu d'utilisateurs, il n'y avait qu'un dépôt appelé [official] ([core] à présent). À cette époque, [official] contenait les applications préférées de Judd Vinet. Il était alors conçu pour contenir un seul programme de chaque «type»: un environnement de bureau, un navigateur web, etc.

À cette époque certains utilisateurs n'aimaient pas la sélection d'applications de Judd, et puisque [ABS] est si facile à utiliser, ils créèrent leurs propres paquets. Ces paquets allèrent dans un dépôt nommé [unofficial], et furent maintenus par d'autres développeurs que Judd. Puis finalement, comme les deux dépôts étaient aussi bien maintenus par les développeurs, les noms [official] et [unofficial] cessèrent de correspondre à leurs statuts. Ils furent donc renommés en [current] et [extra] aux alentours de la version 0.5 d'Arch Linux.

Peu après la sortie de la version 2007.8.1, [current] fut renommé [core] afin d'éviter les confusions sur le contenu du dépôt. Les deux dépôts sont à présent plus ou moins égaux aux yeux des développeurs et de la communauté, mais [core] a quelques différences. La distinction principale est que les paquets utilisés pour les CDs d'installation et par les snapshots proviennent uniquement de [core]. Ce dépôt offre un système Linux complet, bien que cela peut ne pas être le système Linux que vous désirez.

Aux alentours de 0.5 et 0.6, il apparut que les développeurs ne voulaient plus maintenir un certain nombre de paquets. Un des développeurs (Xentac) créa les Trusted User Repositories : les dépôts des utilisateurs de confiance, qui y mettaient les paquest qu'ils voulaient bien maintenir. Il y avait également un dépôt [staging] où pouvaient être promus les paquets vers les dépôts officiels par un des développeurs d'Arch Linux. Mais outre cela, les développeurs et les utilisateurs de confiance étaient plus ou moins distincts.

Cela fonctionna durant un moment, jusqu'au moment où les utilisateurs de confiance se lassèrent de leurs paquets, et que de simples utilisateurs manifestèrent le souhait de partager leurs propres paquets. Ceci mena au développement d'AUR. Les TUs (Trusted Users, utilisateurs de confiance) furent rassemblés en un groupe plus resserré, et maintiennent désormais le dépôt [community]. Les utilisateurs de confiance restent un groupe distinct des développeurs d'Arch Linux, et il n'y a pas beaucoup de communication entre eux. Toutefois, les paquets les plus populaires vont encore de [community] vers [extra] de temps à autres. AUR permet à de simples utilisateurs d'envoyer des PKGBUILDs pour les partager avec d'autres s'ils le veulent. Ces paquets ne sont pas officiellement supportés, et AUR est parfois cité comme le dépôt [unsupported]. Puisqu'il n'y a pas de paquets binaires, [unsupported] n'est pas vraiment un dépôt. Les TU peuvent déplacer les paquets depuis [unsupported] vers [community] s'ils le désirent, que ce soit parce que le paquet est populaire ou parce qu'ils sont intéressés par le maintenir.

Liste des dépôts

[core]

Le dépôt [core] est situé dans core/os/i686 ou core/os/x86_64 de votre miroir préféré. Il contient les paquets de base du système Arch et quelques paquets supplémentaires, et permet de mettre en place un système de base parfaitement fonctionnel.

Le CD d'installation contient simplement un script d'installation et un snapshot du dépôt [core].

[extra]

Le dépôt [extra] est situé dans extra/os/i686 ou extra/os/x86_64 de votre miroir préféré. Il contient des paquets qui ne rentrent pas dans [core]
Par exemple : X.org, les gestionnaires de fenêtres, les serveurs web, lecteurs multimédia, langages de programmation tels que Python, Ruby et Perl, et beaucoup d'autres choses.

[community]

Le dépôt [community] est situé dans community/os/i686 ou community/os/x86_64 de votre miroir préféré. Il est maintenu par les Trusted Users (TUs) et fait partie du Arch User Repository (AUR). Il contient les paquets de AUR qui ont suffisamment de votes et qui ont été adoptés par un TU.

[multilib]

Le dépôt [multilib] se trouve dans le répertoire multilib/os/x86_64. Il est maintenu par des TU et contient des biliothèques 32 bits permettant de faire fonctionner des programmes tels que le plugin Flash 32-bits, Skype, ou encore certains programmes Windows en utilisant Wine.

Consultez la page Utilisation de programmes 32 bits sur Arch64 (Français) pour plus d'informations.

[testing]

Le dépôt [testing] est situé dans testing/os/i686 ou testing/os/x86_64 de votre miroir préféré. [testing] est particulier. Il contient les paquets qui sont candidats pour les dépôts [core] et [extra]. Les paquets vont dans [testing] si:

  • ils peuvent porter atteinte au système par une mise à jour et ont besoin d'être testés.
  • ils ont besoin que d'autres paquets soient refaits. Dans ce cas, tous les paquets à refaire sont d'abord placés dans [testing], et une fois tous les paquets concernés traités, ils sont envoyés dans leurs dépôts.

[testing] est le seul dépôt qui permet des conflits (collisions) de nom avec un autre dépôt officiel. S'il est activé, ce doit être le premier dépôt listé dans votre fichier pacman.conf.

Soyez attentif en activant [testing]. Votre système peut être abîmé après une mise-à-jour. Seuls les utilisateurs expérimentés devraient l'utiliser.

Le dépo [testing] n'est pas destiné à recevoir les toutes dernières versions des paquets: les dernières versions se trouvent habituellement déjà dans [core] ou [extra]. Un paquet qui se trouve dans [testing] est là pour éviter que les mises à jour habituelles ne cassent le système, surtout s'il s'agit d'un paquet de [core] ou d'un paquet particulièrement critique. Les usagers de [testing] sont très fortement encouragés à s'abonner à la liste de discussion arch-dev-public, et à signaler les bugs sur le tracker.

[community-testing]

Comme [testing] mais pour les paquets de [community]. Comme les paquets de [testing] peuvent casser certains paquets de [community], il est recommandé d'utiliser [community-testing] lorsque le dépôt [testing] est activé.

[unsupported]

Le dépôt [unsupported] n'est pas vraiment un dépôt après tout. Cela réfère à une base de données de scripts, connu comme des fichiers PKGBUILD, mise au point par les utilisateurs, donc le dépôt [unsupported] est vraiment non-officiel. Les utilisateurs ne peuvent télécharger ou installer des paquet depuis [unsupported] en utilisant pacman. Ils doivent télécharger les fichiers PKGBUILD manuellement et compiler les binaires eux-mêmes, ou utiliser un des AUR Helpers pour automatiser la tâche.