LVM

De ArchwikiFR
Révision datée du 25 octobre 2010 à 13:09 par Remyoudompheng (from archlinux.org) (discussion) (Traduction partielle de la page anglaise)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Modèle:I18n Modèle:Stub

Introduction

LVM est un gestionnaire de volumes logiques pour le noyau Linux. Le but de LVM est de fournir une couche d'abstraction entre l'espace de stockage physique et le système: il permet de créer des «partitions virtuelles» faciles à gérer (changements de taille, création, suppression...). Les éléments qui composent LVM sont:

  • Les volumes physiques (PV): ce sont les espaces de stockage traditionnels (disques, partitions, éventuellement des fichiers montés en loopback), sur lequels LVM crée ses volumes logiques. Il comprend un en-tête spécial et se divise en blocs physiques (extents).
  • Les groupes de volumes (VG): Ce sont des groupes de volumes physiques (PV) réunis par LVM en un seul «disque virtuel». Un groupe de volumes contient des volumes logiques, ceux-ci sont répartis par LVM de manière transparente sur les différents volumes physiques: un volume logique peut même être dispersé à travers les disques disponibles.
  • Les volumes logiques (LV): ce sont des «partitions virtuelles» (logiques parce qu'elles sont produites par un logiciel sans forcément correspondre à une portion d'un disque matériel. Les volumes logiques sont constitués d'étendues de blocs physiques réunis en un seul espace de stockage, et rendus lisibles par le système. On peut les utiliser comme des partitions ordinaires.
  • Étendue physique (PE): A petit bloc de disque (en général de 4MB) qui peut être affecté à un volume logique. Les étendues physiques se comportent comme les secteurs ou les cylindres des disques durs physiques.

Trucs et astuces

Todo

Ressources supplémentaires

Autres articles sur LVM sur ArchWiki:

Liens externes: