Philosophie Arch : Différence entre versions

De ArchwikiFR
m (Robot : Retiré depuis Catégorie:Général (Français))
Ligne 60 : Ligne 60 :
 
Judd Vinet, le fondateur d’Arch Linux a dit : “''It (Arch Linux) is what you make it.''”, ce qui signifie : ''Arch Linux est ce que vous en faites''.
 
Judd Vinet, le fondateur d’Arch Linux a dit : “''It (Arch Linux) is what you make it.''”, ce qui signifie : ''Arch Linux est ce que vous en faites''.
  
[[Catégorie:À propos d'Arch (Français)]]
+
[[Catégorie:A propos d'Arch]]

Version du 18 mars 2011 à 19:35

Modèle:I18n

Les quatres principes suivants expliquent ce qu’on appelle communément “The Arch Way” (NdT : à la Arch), ou « La Philosphie Arch », ou, plus concis, l’acronyme KISS pour Keep It Simple, Smart (NdT : Gardons les choses simples, légères).

Simple

Beaucoup de distributions GNU/Linux se définissent comme « simple ». Néanmoins, la simplicité elle-même a plusieurs définitions.

Arch Linux définit la simplicité comme une structure de base légère sans ajouts superflus, ni modifications ou complications, afin de permettre à un utilisateur individuel de modeler le système selon ses propres besoins. En résumé, une approche élégante et minimaliste.

Une structure de base légère ne veut pas dire que le système de base est petit. Mais plutôt que le système de base ne s’embarrasse pas de tout ce qui pourrait obscurcir les composants importants du système, ou qui pourrait en rendre l’accès difficile ou compliqué. Le système a un ensemble de fichiers de configuration propres et organisés pour qu’il soit rapide et facile d’y accéder, sans avoir besoin d’une encombrante interface graphique qui aurait tendance à cacher des fonctionnalités aux utilisateurs. Un système Arch Linux est ainsi facilement configurable dans ses moindres détails.

D’un autre côté, Arch Linux garde la complexité inhérente à un système GNU/Linux intact, tout en l’exposant à l’utilisateur. Les développeurs et les utilisateurs d’Arch Linux croient qu’essayer de cacher la complexité d’un système ne fait au final que rendre le système encore plus complexe, ce qui doit être évité.

Correction du code prioritaire par rapport au confort

Le système Arch Linux met en priorité l’élégance de la conception, la propreté et la simplicité du code par rapport aux patchs inutiles, à l’automatisation, au « frou-frou » visuel ou au “newbie-friendliness” (NdT : orienté convivialité par rapport aux débutants). Les patchs pour les applications sont, par conséquent, minimaux voire idéalement inexistants.

Simplicité, minimalisme et élégance du code doivent toujours être au sommet des priorités du développement d’Arch.

Les conceptions et les fonctionnalités sont générées et implémentées en adoptant les principes de l’Esprit Arch en tant que guide plutôt que de se plier à des influences externes. L’équipe de développement est résolu dans son engagement et son dévouement envers la philosophie de l’Esprit Arch. Si vous partagez cette vision, vous êtes le bienvenu et encouragés à utiliser Arch.

Ouvert

L’ouverture va de pair avec la simplicité, qui est également l’une des principales lignes de développement d’Arch Linux.

Arch Linux utilise des outils simples qui sont sélectionnés ou construits avec l’esprit d’ouverture des sources et des résultats.

Cette ouverture peut être déroutante pour beaucoup de nouveaux utilisateurs de GNU/Linux, mais les utilisateurs avancés d’Arch Linux trouvent cela accueillant et pratique. Cela supprime toutes les frontières entre l’utilisateur et le système, donnant aux utilisateurs plus de contrôle sur le système et simplifiant en même temps sa maintenance.

La nature ouverte d’Arch Linux implique une courbe d’apprentissage assez raide, mais ensuite les utilisateurs avancés d’Arch Linux ont tendance à trouver les autres systèmes plus fermés beaucoup plus difficiles à contrôler.

Ce principe d’ouverture s’étend également à la communauté. Les utilisateurs d’Arch Linux sont réputés pour leur aide et leurs conseils, tout comme leurs contributions à l’Arch User Repository (dépôt Arch maintenu par les utilisateurs).

Centré autour de l’utilisateur

Tandis que la majorité des autres distributions GNU/Linux tentent d’être plus conviviales pour l’utilisateur (user-friendly), Arch Linux a toujours été et restera toujours centré autour de l’utilisateur.

Arch Linux fait de l’utilisateur le centre du système en lui donnant absolument tous les contrôles sur le système.

Les utilisateurs d’Arch Linux gèrent leur système eux-mêmes. Le système lui-même offre une assistance minimaliste, sauf pour les outils de maintenance qui ont été créés dans le but de relayer les commandes de l’utilisateur au système.

Le fait de placer l’utilisateur au centre du système implique une certaine approche « faites-le vous-même » (DIY). Plutôt que de demander aux développeurs d’inclure une nouvelle fonctionnalité, les utilisateurs d’Arch Linux ont tendance à résoudre les problèmes eux-mêmes et à partager la solution avec la communauté et l’équipe de développement, ensuite -- une philosophie « D’abord essayer, puis demander ». Ceci est particulièrement vrai pour les paquets maintenus par la communauté trouvés dans l’Arch User Repository -- le dépôt officiel pour les paquets maintenus par la communauté.

Libre

Une autre ligne directive du développement d’Arch Linux est la liberté du choix. Les utilisateurs n’ont pas seulement la possibilité de prendre toutes les décisions concernant la configuration de leur système, mais également de choisir ce que leur système va être.

En gardant le système simple, Arch Linux fournit la liberté de prendre n’importe quelle décision à propos du système.

Une installation fraîche d’Arch Linux ne contient que les composants basiques du cœur du système, sans aucune configuration automatique préalable. Les utilisateurs ont la possibilité de configurer leur système selon leur choix, depuis le CLI (Command Line Interface : interface en ligne de commande). Juste après le démarrage, chaque composant du système est accessible pour une suppression instantanée ou pour un remplacement par une alternative.

Le nombre important de paquets dans les différents dépôts d’Arch Linux confirment cette liberté de choix. En comparant avec d’autres distributions GNU/Linux, le processus de création d’un nouveau paquet est simple, ouvert, centré sur l’utilisateur et libre. Les nouveaux paquets peuvent être créés facilement avec une petite connaissance de l’utilisation de l’Arch Build System (ABS).

Judd Vinet, le fondateur d’Arch Linux a dit : “It (Arch Linux) is what you make it.”, ce qui signifie : Arch Linux est ce que vous en faites.