Samba : Différence entre versions

De ArchwikiFR
(Installation)
m
Ligne 1 : Ligne 1 :
 +
[[Category:Network sharing]]
 +
[[Category:Servers]]
 
[[Catégorie:Réseau]]
 
[[Catégorie:Réseau]]
 
[[en:Samba]]
 
[[en:Samba]]

Version du 6 mars 2019 à 11:31


Samba est une implémentation du protocole SMB/CIFS, il facilite le partage entre les systèmes Linux/Unix et Windows. Samba se configure très facilement et s'utilise de manière simple.

Installation

Installation du paquet samba.

Le fichier de configuration de Samba est à l'emplacement /etc/samba/smb.conf et est abondamment documenté dans le man 5 smb.conf.

Comme le paquet samba ne fournit pas ce fichier, il vous faut le créer avant de lancer le service smb.

Un exemple documenté, qui se trouve en tant que smb.conf.default dans le dépôt git Samba peut servir à la configuration dans /etc/samba/smb.conf.

Note :
  • La configuration par défaut définit le fichier de log log file à un emplacement non modifiable, cause d'erreurs - utiliser l'un des contournements suivants:
    • Modifier le chemin du fichier de log vers un emplacement modifiable: log file = /var/log/samba/%m.log
    • Changer la journalisation en une solution de back-end sans fichier: logging = syslog avec syslog only = yes, ou utiliser logging = systemd
  • Si nécessaire; le workgroup spécifié dans la Section [global] devra concorder avec celui défini dans Windows (par défaut WORKGROUP).


Vous pouvez installer seulement le client smbclient pour vous connecter aux serveurs, mais vous ne pourrez pas en créer un :

pacman -S smbclient

Configuration

smb.conf

Le fichier /etc/samba/smb.conf doit être crée pour lancer le serveur Samba. Une fois crée, les administrateurs peuvent préférer une interface web pour configurer le serveur.

cp /etc/samba/smb.conf.default /etc/samba/smb.conf

Ensuite, vous pourrez ouvrir le fichier /etc/samba/smb.conf avec votre éditeur favori ou regarder quelques lignes plus loin pour utiliser SWAT.

Astuce : Par défaut, Samba utilise l'authentification par utilisateur (security=user, il faudra enregistrer les utilisateurs pouvant accéder aux partages :
smbpasswd -a utilisateur
Attention : SWAT n'est plus supporté par Samba depuis 2014 et n'est plus livré avec xinetd, le paragraphe a été supprimé

Lancement

Attention : les services smbd et nmbd n'existent plus, utiliser smb et nmb

Lancez le service samba.

systemctl start smb
systemctl start nmb

Vous pouvez l'activer pour un démarrage automatique :

systemctl enable smb
systemctl enable nmb

Accéder aux partages Samba

Les dossiers partagés sont accessibles de plusieurs façons différentes, graphique ou en ligne de commande.

smbclient

Samba fournit le client smbclient qui agit tel un client ftp pour les partages samba:

Pour lister les partages d'un serveur:

smbclient -L serveur [-U utilisateur[%mot_de_passe]]

Pour interagir avec un partage tel un serveur ftp:

smbclient //serveur/partage [-U utilisateur[%mot_de_passe]]

cifs-utils

cifs-utils permet de monter un partage SMB.

Astuce : man mount.cifs pour plus d'options

Montage manuel

mount -t cifs //IP_Serveur/Nom_de_partage /Point/de/montage -o user=utilisateur,sec=ntlm,password=mot_de_passe

Pour les montages cifs à partir du kernel 3.8 , il faut rajouter sec=ntlm,soit sécurité=ntlm

Montage automatique

Avec les droits administrateur créez un fichier contenant les paramètres d'authentification du partage.

username=utilisateur
password=mot_de_passe

Vous pouvez également ajouter un domaine domain=.
Pour sécuriser ces informations, il faut que le contenu du fichier soit visible et modifiable uniquement par l'administrateur.

chmod 600 /Chemin/Vers/share_auth

Dans /etc/fstab:

//IP_Serveur/Nom_de_partage /Point/de/montage cifs credentials=/Chemin/Vers/share_auth 0 0

gvfs

gvfs dispose d'un backend nommé gvfs-smb permettant de monter un partage samba.
gvfs est notamment (ou peut être) utilisé par nautilus (GNOME), thunar (XFCE) ou pcmanfm.

Il permet aussi de l'utiliser en ligne de commande grâce à gvfs-mount.

Pour accéder à un partage depuis un gestionnaire de fichier compatible gvfs:

smb://serveur/partage

En ligne de commande:

gvfs-mount smb://serveur/partage
cd /run/user/$USER/"smb-share:server=serveur,share=partage"
gvfs-mount -u smb://serveur/partage

fuse

Note : gvfs aussi utilise fuse mais comme il est plus ou moins lié aux interfaces graphiques...

smbnetfs

smbnetfs permet de parcourir les partages disponibles sur le réseau:

pacman -S smbnetfs

Ajoutez la ligne suivante dans /etc/fuse.conf :

 user_allow_other

Lancez le démon smbnetfs :

systemctl start smbnetfs

Tous les partages du réseau sont immédiatement montés dans /mnt/smbnet.

usmb

usmb permet de monter les partages sans avoir besoin des droits root.
Il vous faut créer un fichier de configuration:

Fichier: ~/.usmb.conf
<?xml version="1.0" encoding="ISO-8859-1"?>
<usmbconfig>
  <credentials id="cred1">
    <domain>domaine</domain>
    <username>utilsateur</username>
    <password>mot_de_passe</password>
  </credentials>
  <mount id="partage1" credentials="cred1">
    <server>serveur</server>
    <share>partage</share>
    <mountpoint>repertoire_partage</mountpoint>
  </mount>
</usmbconfig>

Pour monter:

usmb partage1

Démonter:

usmb -u partage1

Exemple de configuration

Partage sans utilisateur/mot de passe

Compte invité pour tous

Fichier: /etc/samba/smb.conf
[global]
 #... 
 security = share
 #...

Compte invité pour tout utilisateur inconnu

Fichier: /etc/samba/smb.conf
[global]
 #...
 map to guest = Bad User
 # ...
 security = user

Configuration simple

Exemple 1

Fichier: /etc/samba/smb.conf
[global]
 workgroup = WORKGROUP
 server string = Samba Server
 netbios name = PC_NAME
 security = share
 guest account = utilisateur
 username map = /etc/samba/smbusers
 name resolve order = hosts wins bcast
 wins support = no
 [public]
 comment = Partage publique
 path = chemin_vers_le_partage
 available = yes
 browsable = yes
 public = yes
 writable = no

Exemple 2

Un partage complètement ouvert : n'importe qui avec un accès smb au serveur peut y faire ce qu'il veut.

Fichier: /etc/samba/smb.conf
[global]
workgroup = WORKGROUP
usershare allow guests = yes
map to guest = Bad User
guest account = nobody
server string = Samba Server

[public]
path = /srv/smb/public
available = yes
browsable = yes
public = yes
writable = yes
read only = no
guest ok = yes
security = user

Ressources