Important :

Le présent wiki a été migré vers wiki.archlinux.org.

Ce Wiki a été archivé. Toute contribution doit donc désormais se faire là-bas. Cette page de Wiki possède donc potentiellement des informations qui ne sont plus à jour !

Accueil wiki FR sur .org

Guide pour une installation rapide

De ArchwikiFR
Révision datée du 13 février 2021 à 00:41 par Nophke (discussion | contributions) (Après le redémarrage : nouvelle page [[dépannage)


Cette page n'a pas pour vocation de se substituer au «guide d'installation de base», mais de donner une vue synthétique du processus d'installation.

Cette page ne fait aucune concession technique, et ne devrait être utilisée que par des personnes familières avec les environnements *nix en général, et Arch spécifiquement.

Créer un Live CD/USB

Astuce : Si vous ne possédez pas de live usb ArchLinux fonctionnel.... C'est une erreur. Vous devriez toujours en avoir un de coté!

Téléchargez:

curl https://votre/mirroir/préféré\
/latest/archlinux-YYYY.DD.MM-x86_64\
{.iso, .iso.sig}
curl ......../latest/md5sums.txt
curl ......../latest/sha1sums.txt

Vérifiez:

sha1sum -c sha......
md5sum -c md5.....

Authentifiez:

gpg --keyserver-options auto-key-retrieve --verify archlinux........iso.sig

Gravez:

cat archlinux.........iso > /dev/sdx

Booter sur le Live

C'est un bon moment pour régler l'horloge du BIOS.

En cas d'écran noir:

  • Désactiver KMS du live ........ linux quiet ........ nomodeset.
  • Vérifier si UEFI en mode de compatibilité BIOS.

Enfin sur le Live

Probablement:

loqdkeys fr)pc

Ethernet + dhcp, la vie est belle !

ping archlinux.org

Sinon!

rfkill
ip link show
systemctl stop dhcpcd.service

Si vous utilisez la wifi.

iwconfig wl...... essid ......... key "........"
ip link set dev wl.... up
dhcpcd
ping .......pong
Astuce : Vous avez une structure de réseaux plus complexe? Dans ce cas, je ne vous dérange pas plus, c'est vous le spécialiste

Le Shell du Live

Vous arrivez sur un shell zsh, et çà c'est cool!

if
        /sys/firmware/efi/efivars
then
        echo "UEFI: le repertoire éxiste!"
else
        echo "MBR: le répertoire n'éxiste pas!"
fi

Mise à Jour de l'Heure Système

vous souhaitez probablement:

timedatectl set-ntp true

Vérifiez avec:

timedatectl

Partitionnement des disques

Choisissez votre arme:

fdisk
parted
cfdisk
Astuce : Si vous comptez chiffrer votre disque dur, lisez d'abord la page concernant LUKS car il est impossible de chiffrer une partition ou un disque après l'installation.
Attention : En mode uefi, on fait gaffe à pas abimer une partition esp qui contiendrait des chargeurs de démarrage d'autres OS du disque!!!

On formate qui de droit:

mkfs......... /dev/.........
mkswap /dev/........

Pour un esp fraîchement créé c'est:

mkfs.vfat -F32 /dev/...... # With great powers, come disasters.

Monter les partitions

Monter la partition racine dans le dossier /mnt

mount /dev/.... /mnt

Créer vos point de montages dans /mnt et y monter les partition:

mkdir /mnt/.........
mount /dev/xxx /mnt/.......
récursivement.
ok?

Le swap:

swapon /dev/........

L' ESP :

mkdir -p /mnt/boot/efi && mount -t vfat /dev/sda1 /mnt/boot/efi

Sélection du miroir

Vous êtes préssé?

cp /etc/pacman.d/mirrorlist /etc/pacman.d/mirrorlist.backup

Décommenter les lignes de votre choix:

ed /etc/pacman.d/mirrorlist.backup

Pour garder les dix plus rapides:

rankmirrors -n 10 /etc/pacman.d/mirrorlist.backup > /etc/pacman.d/mirrorlist

Installation des Paquets de Base

Cà c'est sûr!

pacstrap /mnt base

Probablement

pacstrap /mnt linux  linux-firmware LE_RESTE

Pour le reste:

  • man-db / man-pages / linux-doc / texinfo /
  • NetworkManager / Netctl / ...?
  • madm / lvm2 / btrfs-progs / ...?
  • des pilotes spécifiques ...
  • wireless_tools / wpa_supplicant ...?
  • votre éditeur de texte préféré
  • base-devel, git,
  • une interface graphique
  • un navigateur
  • zip, rar, tar, p7zip....
Attention : Si vous en mettez trop, et que vous foirez l'installation. Vous pourriez avoir perdu du temps pour cette étape.

Configuration du système

Pour générer le fstab (-U >> by UUID, -L >> by PartLabel) :

genfstab -U -p /mnt >> /mnt/etc/fstab

Chrooter dans le nouveau système :

arch-chroot /mnt

Renseignez le nom de la machine:

echo NomDeLaMachine > /etc/hostname

Renseignez le fichier /etc/hosts:

echo '127.0.1.1 NomDeLaMachine.localdomain NomDeLaMachine' >> /etc/hosts

Choisir votre fuseau horaire, par exemple pour la France :

ln -sf /usr/share/zoneinfo/Europe/Paris /etc/localtime

Éditez le fichier /etc/locale.gen et décommentez votre locale, puis:

locale-gen
echo LANG="fr_FR.UTF-8" > /etc/locale.conf
export LANG=fr_FR.UTF-8

Ne pas oublier le clavier!

echo KEYMAP=fr > /etc/vconsole.conf

Pour les initramfs:

ed /etc/mkinitcpio.conf

Puis:

mkinitcpio -P   # -P (majuscule) == --allpresets

Définissez un mot passe pour le root :

passwd

En finir

Installer, configurer, régler un bootloader

à vous de voir.

Quitter le chroot et démonter!

^D
umount -R /mnt

Après le redémarrage